Je dévoile les raisons de mon absence sur les réseaux sociaux

Si tu fais partie de celles et ceux qui me suivent depuis le début, c’est à dire, depuis Wattpad, alors tu connais mon parcours. Tout est allé très vite pour moi depuis la publication de mon premier roman. En même pas un an et demi, j’ai publié 6 romans dont trois de 600 pages chacun.  C’est beaucoup. J’ai quitté mon job pour me consacrer à l’écriture. J’ai été présente tous les jours sur les réseaux, puis je me suis effacée peu à peu, pour pratiquement disparaître totalement ces derniers mois.

Pourquoi ?

L’auto-édition, c’est épuisant. Tout gérer seule, c’est ce que je voulais, mais à quel prix ? Après la publication de She’s He, j’ai dû déménager tous mes livres d’un distributeur à l’autre pour au final, quitter également le deuxième distributeur. Dit comme ça, ça a l’air simple, comme porter un carton d’une pièce à l’autre, mais ce n’est pas une mince affaire, surtout avec les bugs informatiques. Je me suis épuisée toute seule en voulant en faire plus alors que ce n’était pas nécessaire. Il y a le travail productif et celui qui te fait ramer pour pas grand chose. C’est comme ça que ça s’est passé pour moi pendant plusieurs mois. J’ai ramé à contre courant. Je ne dirais pas avoir été en burn out, mais j’ai frôlé la limite.

Je suis sortie de ma bulle. Action de ma part à double tranchant. J’ai longtemps refusé de mettre les pieds dans un salon du livre ( plus de 2 ans pour sauter le pas). C’était un truc qui me terrorisait et je ne comprenais pas vraiment pourquoi on avait envie de me voir, car dans ma tête, ce qui comptait, c’était les livres, pas moi.  J’ai littéralement adoré le faire et j’ai fini par y prendre goût (j’en ai fait plusieurs). Rencontrer nombreux d’entre vous m’a beaucoup apporté en épanouissement ! Cela dit, ça m’a bizarrement  » réveillée » et sortie de la bulle dans laquelle j’écrivais à longueur de temps. Préparer un salon, ça prend du temps, de l’investissement, ça demande pas mal de déplacements et surtout ça inclut de mettre le nez dehors, de se frotter à la réalité, chose que je faisais avec parcimonie jusque là. Cela m’a apporté beaucoup de positif, de confiance en moi, mais ça a aussi enrayé la machine à écrire. Le « rêve », je le vivais à travers mes personnages. Pour la première fois, je l’ai vécu à travers moi-même et ça m’a  » calmée ».  J’ai toujours placé les salons du livre, surtout celui de Paris, comme la dernière étape de ma carrière. Je le disais souvent :  » Le jour où je le fais, je prends ma retraite tranquille ». Et ben en fait… « It was not a big deal », comme disent les américains. Attention, je n’ai pas pris le melon… loin de là…. ça m’a juste,  » blasée » ?

C’est comme si tu avais un fantasme, et quand tu l’as réalisé, tu te dis  » et maintenant ? c’est quoi mon fantasme ultime ? merde, j’en ai plus ». Je n’ai pas eu le bon mode de pensée mais je me comprends avec le recul. Pourtant il y a tellement de choses que je peux encore faire ou espérer faire et ça c’est motivant pour continuer à avoir la niaque. ( j’avais oublié tout ça)

J’ai voulu tester un genre qui ne me correspondait pas ( la dark romance via  » Et après… c’est tout »). Tu n’y as vu que du feu, mais je ne pouvais pas en parler avant de le publier et espérer le vendre. Maintenant je le peux.

Je ne regrette absolument pas ce livre, c’est une réussite même si ce genre ne plaît pas au grand public. J’ai reçu d’excellentes critiques. Mais en l’écrivant, j’ai vraiment eu la sensation de perdre de ma personne, de perdre mon identité littéraire, mon identité tout court. Le soir, quand je l’écrivais, j’étais nerveuse, stressée, agressive et à fleur de peau. Je suis tellement passionnée par ce que je fais que j’ai tendance à être habitée par les personnages, comme le ferait un acteur pour s’approprier un rôle. Seulement là, les personnages étaient sombres. Je suis devenue sombre avec eux. Je me suis TOTALEMENT isolée. C’est fou, mais l’écrire m’a ravagée physiquement et moralement. Pourtant il est plutôt soft  !  C’est que je dois être plus fragile que je ne le pensais… J’ai mis énormément de temps à boucler ce roman et ça m’a frustrée, moi qui suis habituée à écrire vite. J’ai pensé à arrêter en cours de route, mais j’avais déjà consacré beaucoup trop de temps à ce livre. Abandonner aurait été un grand échec pour moi.  Je vous ai vus devenir moins présents sur facebook quand je postais quelque chose, ça m’a fait peur.  J’ai perdu mes moyens, multipliant les concours pour vous retenir ( et ouais je me suis réduite à ça). J’ai, à un moment, fini par envisager de tout arrêter. Vraiment.

En parallèle, les problèmes persos se sont accumulés. Beaucoup de mauvais choix, de négativité, de bêtises, de personnes nocives, de perte de repères… Je te passe les détails, mais dans les grandes lignes, il y a eu deux décès dans ma famille, pratiquement coup sur coup. « Et après… c’est tout », traite de la mort et tout ça est arrivé pendant et après son écriture… Je te laisse imaginer mon état d’esprit. Beaucoup de choses sont remontées à la surface. Ambiance très très très…. très lourde. En bref, l’année 2018/début 2019… merdique.

Il était donc temps de reprendre le dessus, tel un phénix qui renaît de ses cendres ( lol )

 

Normalement, avant de commencer le tome 4 de Miss Earl, j’avais deux romans de prévus, mais j’ai décidé de les laisser de côté pour temporairement revenir aux sources. C’était urgent que je me retrouve dans mes débuts. Aujourd’hui, même si j’écris moins vite, ça me fait du bien de revenir à Miss Earl ! Je respire ! Je me retrouve et j’ai l’impression de vous retrouver aussi. J’ai également officialisé mon activité de graphisme qui me prend maintenant pas mal de temps, mais c’est positif.

Aujourd’hui, je suis dans la phase où je recommence à ressentir ce petit truc en moi qui me donne envie de me donner à fond. Je suis aussi dans la phase où je tire des leçons de mes erreurs. L’une d’entre elles est d’en dire trop ( pipelette). Je peux être une pro du teasing et du cliffhanger dans mes livres, par contre, face à vous lecteurs, j’ai toujours eu du mal à tenir ma langue. Je dévoile les couvertures de mes livres avant même de les avoir écrits. Résultat, je vous donne envie trop en avance et l’attente est trop longue. C’est d’ailleurs pour cette raison que je ne vous montre pas grand chose du tome 4 de Miss Earl ( pour l’instant).  Croyez-moi ça me démange.

Ce que je peux dire, c’est que la prochaine sortie, c’est Miss Earl tome 4. Ensuite, ce sera Waiya ( il y avait un extrait dans  » et après… C’est tout ». Waiya ne sera probablement pas auto-publié, je souhaite le faire publier par une maison d’édition. C’est un trop gros projet que je ne peux pas gérer seule. Ensuite, il y aura Wanted Jo. Ce roman traîne dans ma tête depuis un moment. En bref, l’horizon est pleine. Il n’y a plus qu’à….

 

Layla.

Suis-moi et partage sur les réseaux 🙂

19 commentaires sur “Je dévoile les raisons de mon absence sur les réseaux sociaux

  1. Faut prendre son temps, et surtout ce faire plaisir est une prioritée !!!! On patientera le temps qu’il faut ,et on ne t’oublie pas vu que tu es de nos auteurs favoris !! A bientôt 😘😊😉

  2. Ma belle Layala Namani ,
    Comme je suis navrée de tout ce qui s’est produit dans ta vie…
    Il t’est arrivée bien des mésaventures…
    Pardonné moi si j’ai fait partie des absences sur les réseaux sociaux…
    J’était très prise et ça continue…
    Perso, j’essaye toujours de visiter le mur et les pages / site Web des auteurs.
    Et tout comme les auteurs , les lectruces ne peuvent pas toujours répondre à tout le monde…
    Exploré chaque page lectrice / chroniqueuse ect.
    Mais sache que je ne peux pas t’oublier comme auteur , notre rencontre au salon du livre Paris fut magique.
    Je comprends l’adage de  » je veux juste qu’on m’aimé pour mes oeuvres…
    Vous ne souhaitez pas tous devenir des super  » célébrité livresque ».
    C’est avant tout une passion et une raison de respiré pour les auteurs.
    Je tiens à te dire  » No problèmo « .
    Prend tout le temps dont tu as besoin, te recentré sur l’essentiel et continuer à écrire des romances qui te plaisent.
    On a tous nos limites, c’est humain et c’est naturel.
    Prend soin de toi ma belle.

    Très affectueusement,

    San Litt , alias Sandra.

    1. Merci ma douce Sandra ! Je n’oublie pas notre belle rencontre et te remercie infiniment pour ton soutien <3 <3

  3. Que de beaux projets … (peut être trop d’un coup) mais il est important de ne pas se perdre alors c’est bien que vous vous soyez ménagé un peu d’espace.

    Merci pour cette belle confidence (confiance). Votre écriture et vos univers m’ont beaucoup fait vibrer alors même si l’attente de nouveaux mondes (surtout Waiya que j’attends avec impatience)… donc de nouveaux livres est toujours une « douce » torture, faite ce qui est bon pour vous afin que ce que nous lirons soit bon pour nous.
    Courage et merci

  4. Je serai patiente afin de découvrir ton nouveau projet et retrouver miss Earl. Courage pour tous tes projets🤞🤞😍😍

  5. Très courageux de se dévoiler et de faire face. Avant tout il faut écrire pour soie avant d’écrire pour tes lecteurs c est important.
    Une pénible, difficile mais tu te relèves tel un phénix renaît de ses cendres comme tu le dis si bien.
    Force et patiente!

  6. La vie est rempli de surprise quelles soient bonnes ou mauvaises. Elle nous inflige des douleurs comme des joies.
    Mais surtout la vie nous fais vivre et espérer.
    Tu vis et surtout tu nous fais vivre à nous tes lectrices de magnifiques histoires avec ta plume et tes mots.
    Je crois en ton talent. Tu as un don. On sera toujours toutes là pour te lire.
    Nous, tes papillons ( je pense fortement qu’elles se joindront à moi) en te disant que l’on croit en toi.
    Je t’envoie pleins de courage par la pensée pour tes projets.
    Gros poutoux de la Normandie 😘😘😘😘😘
    Ta fesse 💝💖😍

  7. Ma chère layla, je te suis depuis le début et j’ai eu l’honneur de te rencontrer au salon du livre à Niort avec ma fille. J’ai été éblouie par ta gentillesse, ton naturel et ton sourire. Je fais parti de tes premières fans. Chaque chose que tu publie sur les réseaux je suis, chaque livre que tu sors, je l’achète sans réfléchir tout simplement parce que c’est toi et parce que ton écriture me plait. Je te souhaite de la réussite et j’espère de tout mon coeur que la mauvaise passe est passée. Gros bisous. Aurélie.

  8. Tes papillons sont toujours là et seront toujours là pour toi!
    Il parait que 2019 est l’année du renouveau. Pour repartir du bon pied, i faut en passer par des moments plus sombres, malheureusement (et j’y suis passée aussi ces derniers temps…)
    Je ne pense pas être la seule, mais je crois en toi! Et tu sais faire partager ta passion de l’écriture. Ta façon de tout avoir partagé avec nous m’a donné l’envie d’écrire aussi. Pour le moment, la vie ne m’en laisse pas le temps, mais je sais que la première impulsion vient de toi, du temps de Wattpad, de Miss Grey 😉
    Prends soin de toi, c’est le plus important!

    Plein de bisous

  9. Bah dis donc ma pauvre….ca arrive a tout le monde de se perdre dans sa vie dans ses choix.. quand on a un caractère fort on aime bien se débrouiller seul.. tout gerer…mais nous arrive aussi a tous de se perdre et de galérer… mais dit toi que quel que soit la raison de ton absence de tes choix de ta vie les gens qui t aiment seront toujours a coté de toi meme si tu les vois pas. Ils seront la pr te soutenir pour t aider pour t aimer comme tu es…
    Et j ai participé a tes concours mais meme s’il n avaient pas été la j aurai toujours été la .juste a coté. Tu m as fait aimer la lecture comme jamais je suis accro a tes livres.. je les relie assez régulièrement. En attendant la suite..😊
    Alors prends soin de toi soit forte et ne regrette rien ton passé forme la personne que tu es…biz

  10. Wouahhhou…
    Bravo …
    Oui car tu es forte et pleine de courage
    Merci …
    Tu t’es dévoilée sans censure et c’est tout à ton honneur C’ est une délicat attention …
    Fan …
    Oui de ton écriture …du voyage que tu nous permet de faire en lisant tes romans …
    Je suis ravie de faire partie des lectrices qui te suivent et j’ai hâte et espère te rencontrer un jour 😉

  11. Chère Layla
    Fan inconditionnelle j’ai lu tous tes livres et comme beaucoup j’attends avec impatience le tome 4 de Miss Earl. Mais je comprends que ton travail n’est pas facile et que le parcours est jonché de nombreux obstacles. Si on y rajoute les deuils qui t’ont frappés, tu fais preuve de beaucoup de courage et je t’en admire d’avantage.
    Peut-être un jour viendras-tu sur Perpignan pour dédicacer un de tes livres, et je serai là avec plaisir bien sûr. Merci Layla pour tes romans dont on ne sort pas indemne.

    1. Merci Françoise, ton commentaire me fait très chaud au coeur <3 Si je passe par Perpignan, tu seras la première avertie 🙂 Mille bisous et merci pour ton soutien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *